Les prochaines randos…

Mis en avant

Téléchargez le programme du trimestre ou cliquez ci-dessous sur l’annonce de la randonnée qui vous intéresse pour avoir tous les détails de la sortie : description, rdv, etc…
Vous pouvez aussi vous inscrire à notre liste de diffusion pour recevoir chaque semaine par mail les informations détaillées des randonnées du week-end suivant.

Vous souhaitez rejoindre le club de randonnée Altiplus? Retrouvez ici toutes les informations pour adhérer et s’inscrire aux randonnées. Et si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à nous contacter!

23 Août 2015 : Lac des Grenouilles

Il pleut, il mouille
C’est la fête à la grenouille

Par un incroyable miracle dominical, ce dimanche le ciel s’était adaptée à notre destination! C’est donc dans une ambiance bien humide que nous sommes parti à la découverte du Lac des Grenouilles.

Malgré cette météo mitigée, pour ne pas dire pluvieuse, les randonneurs d’Altiplus ne se sont pas dégonflés et c’est un bon groupe qui a répondu présent. Certains ont même fait le déplacement en moto! Et personne n’a regretté. Il faut dire que nous avons tout de même eut droit à de belles éclaircies, et surtout quelques rayons de soleil pour la pause repas.

Au-delà de ces considérations météorologiques, nous avons fait la connaissances de plantes peu fréquentables (des Digitales jaunes et des Aconit Napel) et d’autres bien plus agréables au palais (des framboises évidemment!) à conditions de les cueillir suffisamment en hauteur. Une fromagerie, idéalement placée sur notre chemin au moment de la plus forte averse de la journée, nous offre un abri agréable où nous gouttons, pesons et achetons une excellente tome de montagne.

Alors que le plafond nuageux s’élève et se déchire, dévoilant le panorama sur l’ensemble du vallon de Fontalba, dominé par le célèbre Mont Bego, nous atteignons les rives du Lac des Grenouilles. Un lac bien mal nommé, plus aucune grenouille n’habitant ses eaux, la population ayant semble-t-il été décimée par un virus…

Le retour s’effectue par des pistes toujours faciles, ce qui ne nous empêche pas de terminer la balade en se régalant d’un bon goûter chez Marie Madeleine : tarte aux myrtilles pour les uns, tarte aux framboises pour les autres!

Finalement une bonne journée au grand air, dont on ne retiendra pas seulement l’humidité ambiante.

17 Août 2015 : Lacs de l’Estrop

Une nouvelle fois, la météo dominicale nous a empêchée d’aller prendre l’air. D’autant plus frustrant que le grand beau est annoncé pour lundi… Que faire? Reporter au lendemain la randonnée prévue, évidemment!

Les chanceux disponibles ce lundi ont donc eu la chance de profiter d’une lumière exceptionnelle, les orages de ces derniers jours ayant bien « nettoyé » le ciel de toutes impuretés, mettant en valeur les superbes paysages du Haut Var. Nous avons été gâté et personne n’a regretté la route un peu longue pour accéder à ce secteur qui ne déçoit jamais.

02 Août 2015 : Tête de Vinaigre

La promesse de cette sortie était une redoutable vue panoramique à 360° : promesse tenue, photos à l’appui!

Étonnement peu connue, ce petit sommet se laisse gentiment gravir par un beau chemin à la pente régulière. Le dénivelé est avalé sans s’en rendre compte, d’autant qu’à chaque pas le paysage s’ouvre à nous : rapidement le hameau de Bousiéyas se découpe en avant du massif du Ténibre; puis les Aiguilles de Tortisses apparaissent entre les branches; à la faveur d’une clairière, la noire face sud du massif de l’Enchastraye pointe au-dessus du Camp des Fourches et du Salso Moreno; plus haut la discrète mais célèbre Cime de la Bonette se dévoile; au Col le paysage s’ouvre vers le Sud et l’ensemble de la Haute Tinée; en montant la crête, la monumentale forteresse du Trou de l’Âne s’érige dans notre dos; … Au sommet, occupé par un fortin stratégiquement bien placé, c’est tous ces sommets, vallées, falaises, torrents, … et plus encore, que notre regard englobe d’un seul coup d’œil!

Remercions aussi Guillaume, accompagnateur stagiaire, fin botaniste (il aurait pu nous servir une belle salade d’épinards sauvages ou soigner une éventuelle toux avec une infusion de Tussilage) et adepte de la « randonnée léger » (fin couturier, il a lui-même fabriqué son sac à dos sur mesure!). Merci également à lui pour la photo du groupe complet, accompagnateurs inclus pour une fois!

26 Juillet 2015 : Hameau de Vignols

Pour rejoindre le petit Hameau du Vignols, en zone cœur du Parc National du Mercantour, la route est longue, cahoteuse, escarpée, ravinée, impressionnante, secouante, … mais la récompense est belle! Même si nous sommes encore en voiture, l’aventure commence dès la traversée du village perché de Roubion où nous nous faufilons entre les murs et porches étroits. A peine la dernière maison passée, le bitume disparaît et laisse place à une piste caillouteuse, taillée dans la falaise puis se frayant un passage tortueux dans une épaisse forêt de conifères. Nous sommes en route pour Vignols… et tout le talent de nos chauffeurs est mis à contribution pour atteindre notre point de départ!

Enfin, nous pouvons enfiler nos chaussures de randonnées pour partir à la découverte de ce hameau perdu au fond de ce vallon et de ses alentours aussi ensoleillés qu’esthétiques. Grâce au parfait état de l’ensemble des bâtiments, nous faisons un voyage dans le passé, à une époque où les habitants de Roubion passait ici l’été en quasi autarcie. Il n’y a que les cultures qui ont disparues, mais les anciennes restanques nous permettent d’imaginer l’intense activité qui régnait ici!

Nous élevant au-dessus du village, puis suivant le tracé d’un ancien canal d’irrigation, nous passons aux pieds d’impressionnantes structures minérales formées de cargneule (« une roche sédimentaire de teinte jaune, brune, rouge, rouille, engendrent en affleurant en surface des reliefs ruiniformes, avec des monolithes ou pitons, des cavernes ouvertes. » c.f. wikipedia).

Progressivement, le sommet du Mounier (2817m) se dévoile, au-dessus des barres rocheuses défendant son flanc sud. De l’avis de la plupart des randonneurs, hormis ceux qui ont déjà vécu le plaisir de fouler son sommet, « [ils] n’ont jamais été aussi prêt de lui! ». Il nous dominera majestueusement pendant toute la journée.

Une montée un peu plus raide, seule véritable difficulté du jour, nous permet de prendre de la hauteur et d’ouvrir notre panorama vers le Sud : Beuil, Valberg, les Gorges du Cians, les alpages des Têtes du Pommier, Pérail et Cluos, la Tête de Rigaud, Gréolières les neiges, etc.

Cheminant sur une arrête vallonnée, contournant deux petits sommets, traversant quelques ravines parfois impressionnantes, nous rejoignons l’agréable croupe herbeuse de la Tête de Chamia (2016m), terminus de notre ascension. Sur ce point dominant tous les alentours (sauf, face à nous, le Mounier!), le hameau de Vignols à nos pieds, il est plus que temps de reprendre des forces!

Rassasiés, il ne nous reste plus qu’à prendre le chemin du retour, passant cette fois auprès d’une impressionnante bergerie, d’immenses troupeaux de moutons occupant aujourd’hui cet espace autrefois cultivé. Attirés pas de nombreux papillons, nos regards se rapprochent des fleurs, nous permettant de découvrir et observer de magnifiques araignées! Nous sommes déjà de retour au hameau et après une rapide visite de la petite Chapelle Sainte Madeleine (en l’honneur de l’un de nos conducteurs du jour!), il ne nous reste « plus qu’à » reprendre les voiture pour terminer cette belle aventure.