19 Octobre 2014 : Fête de la Brebis Brigasque

Merci à Chantal pour le récit et les photos.

Nous étions 10 randonneurs avec notre guide Alice, une passionnée de la nature comme nous, qui nous emmena à travers les chemins de Morignole. Ce hameau est rattaché à la commune de La Brigue et son histoire est liée aux activités pastorales. Alice nous raconte que ce hameau qui possède beaucoup de terre cède ses droits de certaines parcelles de pâturage et sont nommées les « bandites ». Nous profitons de douces températures et du soleil bien présent en ce mois d’octobre pour nous élancer à travers la forêt de la Haute Roya. Nous commençons par une belle montée régulière mais qui ne s’arrête jamais! Il n’y a pas de replat pour nous permettre de reposer nos jambes et reprendre notre souffle, mais le paysage nous fait oublier nos efforts, avec des arbres verdoyants et au milieu, des petites touches de couleur des feuilles orangées automnales. Nous plongeons dans un sous bois de pins qui nous apporte un peu de fraicheur puis nous montons notre dernière petite montée pour arriver au sommet de la baisse d’Ugail (1392 m). Le panorama s’étend sous nos pieds et c’est le coin idéal pour la pause déjeuner. Puis nous redescendons tout tranquillement où nous trouvons des champignons et puis des plantes qui ont un secret médicinal. Alice qui est très férue sur le sujet, nous explique quand nous croisons la plante « le bouillon blanc » que ses fleurs en infusion guérissent les toux et les bronchites. Ou bien la plante Millepertuis dont ses petites boules qui sont cueillies puis mises dans de l‘huile d’olive pour macération devient alors un excellent baume contre les coups de soleil. Nous croisons aussi de la Sariette et du thym. Un large chemin entouré d’arbres verts et de couleurs automnales, nous ramène à notre point de départ. Nous prenons nos voitures et allons nous garer à La Brigue pour assister à la fête donnée en l‘honneur de la Brebis Brigasque. Dans le village il y a des stands qui vendent les produits régionaux et surtout la fameuse tomme de la Brebis Brigasque!! Je l’ai testée et elle a très bon gout! La brebis Brigasque est reconnaissabe car elle a une tête très busquée, longue, cornue et dépourvue de laine. Et puis pour fêter la transhumance, nous avons vu l’arrivée triomphale des brebis à travers le village entourées de leurs bergers et des fidèles patous. Un moment à ne pas rater! Merci pour cette belle rando!

19 Octobre 2014 : les Lacs de Vens

Après une météo estivale moyenne avec pas mal de journées couvertes et orageuses, on se venge encore et encore en randonnant en short et en tee-shirt sous un soleil radieux et des températures agréables.

Quel plaisir de contempler ces couleurs d’Automne que l’on ne trouve pas sur la côte d’Azur. Les érables sont jaunes vifs, les mélèzes nous offrent toute la palette de couleurs entre le vert et le jaune en passant par l’orangé. Quelques sumacs bien rouges rompent la monotonie.

Les lacs de Vens sont bel et biens incontournables. Mieux vaut s’élever un petit peu et rejoindre le collet de Tortisse pour les contempler, admirant au passage une belle arche calcaire perdue dans cet océan de granite.

Deux pauvres chamois ont été aperçus au loin dans un couloir, trois corbeaux, les marmottes sont au dodo on dirait. Mais qu’importe…

L’été n’en finit plus dans le Mercantour.

 

28 Septembre 2014 : les Gorges de Saucha Nègra

Chateauneuf d’Entraunes n’est pas la porte à coté, mais quel enchantement!

La rando commence par une petite descente dans les sous-bois entrecoupée de quelques marnes noires. Nous atteignons rapidement le moulin de la Barlatte restauré et la montée commence sur  de bons chemins heureusement ombragés en cette belle journée.

La première partie nous emmène au béal, un astucieux canal à ciel ouvert qui alimentait en eau le village et qui était capté juste à la sortie des gorges grâce à un barrage en rondins de bois.

Après un bon repas nous repartons lestement pour la deuxième partie de la montée qui nous emmène sur le GR52A. La descente tient ses promesses: trois traversées de marnes noires qui laisseront des souvenirs à certain(e)s.

Mais le village est dèjà là, le Carré du Mercantour et son serveur nous font un accueil plus que chaleureux.

Une bien belle journée se termine dans le Val d’Entraunes…

Pierre.

27 Septembre 2014 : le Tour du Mont Férant

Le hameau de Roya n’est pas dans la vallée du même nom, mais entre Isola et Saint Etienne de Tinée. On y trouve un beau village et des maisons traditionnelles bien restaurées, ainsi que de nombreuses estives. On est loin de tout, au bout d’une route tortueuse et étroite, et pourtant juste derrière Las Donnas et ses remontées mécaniques.

Grâce au grand confort du mini-bus et à ma conduite chaloupée, le groupe prend prestement la direction du col de Crous, le point le plus bas dans cette grande barre qui va du Mont Rougnous au Mounier, la ligne de partage des eaux entre Tinée et Var.

Le chemin quitte les lavandes pour serpenter entre les paturages dénudés, les marmottes nous sifflent et les vautours fauves nous tournent autour. C’est l’été indien dans le Sud, il fait grand beau – chose rare cet été – et chaud.

Dans l’élan nous dépassons le col et rejoignons la crête du Mont Férand. Bonne idée, les bouquetins se prélassent sur les pentes sous nos pieds, indifférents. La vue est immense, jusqu’à Gréolières les Neiges.

Ne pas négliger la longue descente vers le vallon de Sallevieille, sous le Mounier, un beau sentier en balcon puis un bon chemin qui basse entre les barres et la cascade de Roya.

Bravo au petit groupe pour cette belle rando et les presque 1000 mètres de dénivellé.