5 septembre 2010 : Mont Saint Honorat

Il aura fallu le temps ! Combien fois programmée, combien de fois annulée ? Voilà une ascension qui n’aurait sans doute jamais dû se faire tant le sort s’acharnait sur elle, tant les dieux de cet Olympe austère semblent vouloir jalousement jouir des joies que leur procurent cette rocaille apocalyptique, cette herbe rase peuplée de besogneux chardons et ces vents inhospitaliers. Mais voilà ! Chez Altiplus, on n’a qu’une idée en tête : Casser les pieds aux dieux, quels qu’ils soient. Se refugieraient-ils au fond des plus insondables abysses océaniques que nous trouverions bien un moyen d’organiser une randonnée “Profondeurs”, histoire de nous en venir leur chatouiller les branchies sur un sommet du rift sous-marin. Ce dimanche, donc, nous avons fini par réussir à honorer nos engagements. A notre humble mesure. A défaut du bon Dieu, en effet, nous sommes allés saluer un de ses saints. Saint Honorat pour être plus précis. Il était bien content d’nous voir. “Parce que là-haut, nous a-t-il confié, qu’est ce qu’il s’emm…”