8 janvier 2012 : La cime de Roccassiera

Le sens commun, qui ne dit pas toujours que des bêtises, a coutume de laisser à entendre que les guides de montagne sont un peu… menteurs. Qu’ils ont, en tout cas, une façon bien à eux de rendre compte des réalités d’un milieu qui, quoique parfois hostile, est celui dans lequel ils évoluent, chaque jour que Dieu fait, pareils à des poissons qui évolueraient dans l’eau si seulement les poissons évoluaient encore dans l’eau et non dans les hydrocarbures.

La réalité, la vraie donc et pas celle des guides de montagne, c’est que ce jugement du sens commun n’est, somme toute, pas dénué du moindre fondement. En tout cas, chez Alti+, les guides semblent s’appliquer à donner raison au sens commun avec un zèle qui dépasse l’entendement. Tenez, ce dimanche par exemple : « Randonnée Facile » qu’y disaient ! Ouais, ouais, ouais… Randonnée facile ? Et mon jarret, c’est du poulet ?

Et là encore :

Y z’avaient écrit : « Nous partirons résolument vers le sommet* d’où nous pourrons jouir d’un des plus beaux points de vue des Alpes-Maritimes. » Encore un mensonge ! Ou, à tout le moins, une dissimulation de la vérité. Disons plutôt, à leur décharge, une édulcoration… Sacré nom d’une pipe ! Que nous soyons pendus si nous n’avons pas contemplé, ce dimanche après-midi, LE plus beau point de vue des Alpes-Maritimes**. Et quand nous disons « beau » nous nous demandons si nous n’aurions pas, à l’instar des guides d’Alti+, une notable tendance à l’édulcoration.

Comment voulez-vous qu’on continue à les croire après ça ?

* Note du traducteur : Celui de la cime de Roccassiera. Une espèce de gros bloc de calcaire hostile, oui…

** Note du traducteur (pour les moins de 30 ans) : THE plus beau point de vue des Alpes-Maritimes.