14 janvier 2012 : La montagne de l’Estrop

Pour la toute première randonnée à raquettes sportive de l’année 2012 dans le cadre de la nouvellement constituée section « Sport » d’Alti+, force est de reconnaître que nous n’avions pas beaucoup de… neige. Nous n’avions pas beaucoup de sportifs non plus, d’ailleurs, mais il faut un début à tout… Et qu’importe après tout, car cette petite troupe de sportifs, courageuse et pleine d’allant, qui s’en est allée (avec son courage et son allant donc) conquérir, au beau milieu de l’hiver, la majestueuse montagne de l’Estrop et ses 2246 mètres d’altitude avait bien fière allure. A quoi reconnaît-on un sportif ? Me le direz-vous ? A ses mollets galbés et ses biceps proéminents ? A son pas guerrier ou bien son air vainqueur ? A sa Ferrari ou sa Maserati ? Las ! Vous n’y êtes pas du tout. Ces sportifs-là ne font rien de plus que l’honneur des gazettes. Chez nous, chez Alti+, les sportifs gravissent les montagnes. Et vous savez quoi ? On les reconnaît sans peine parce qu’ils ont toujours le sourire aux lèvres. Heureux d’être là. Là, où une brise montante les cajole, qui n’est ni chargée de microbes, ni empestée de dioxyde de carbone, et les aide à retenir les larmes de joie qu’ils n’osent laisser couler, tant ils sont pudiques et méritants. Là donc, et pas sur un terrain de football sous les yeux exorbités de plusieurs dizaine de milliers de coreligionnaires vociférant, à courir panurgiquement après un ballon circonférant vainement un pauvre hectare d’herbe synthétique, en guettant l’adversaire, le muscle saillant et toujours prêt à rendre un mauvais coup…

Merci à Sophie pour les photos…