1er Décembre 2013 : Le Cap Roux

Une journée quasi parfaite et presque inespérée après un samedi pluvieux. Des conditions idéales pour (re)découvrir ce joyau de la Côte d’Azur. Une randonnée racontée par Chantal, une randonneuse apparemment comblée!

Le décor de l’Estérel et ses couleurs envoûtantes ont attirées du monde, car nous étions plus de 20 personnes à être au rendez-vous pour venir fouler ce bel endroit de l’Estérel.

Tout le monde connaît ce paysage mais il restera toujours aussi magnifique. C’est avec un grand soleil que nous avons commencé la randonnée et nous nous sommes séparés en deux groupes l’un avec Thomas et l’autre avec Pierre. Nous avons commencé à marcher sur une piste entourée d’une végétation bien verte, un ciel très bleu, les roches rougeoyantes et la sérénité de la mer. Un cadre idéal de randonnée.

Nous avons rapidement rejoint la forêt et là on commence à monter. Les montagnes enneigées apparaissent et complètent le fabuleux paysage. Petite pause cinématographique où Thomas nous montre la fameuse maison du film le Transporteur. On ne se lasse pas d’admirer les beaux points de vue, où tout se mélange le bleu de la mer, le blanc des montagnes, le vert des arbres et le rouge orangé des roches. Vu que nous avons un petit creu en marchant, les arbouses sont là pour nous redonner un peu de force. On continue de monter et monter à travers les sentiers et les roches, mais justement d’où viennent ces roches ? Il y a longtemps le massif de l’Estérel, suite à l’activité volcanique, s’est soulevé et est tombé dans la Méditerranée, et une partie des roches a dérivée jusqu’en Corse.

Toujours au milieu de paysages de cartes postales, on arrive au sommet, le premier palier est atteint, le col du Cap Roux à 404 m. Petite pause rapide pour reprendre notre souffle et deux-trois photos, et hop, nous repartons vers le pic du Cap Roux pour une pause déjeuner qui se fait attendre. Et au sommet, wouaouh, tout un panorama à 360 degrés, s’ouvre devant nous. Une bonne récompense après avoir bien montés. Le déjeuner est apprécié même si nous ne nous attardons pas car le froid lui est bien là !!

Nous repartons et nous descendons à travers la forêt pour aller voir une autre curiosité du parcours, une arche au milieu d’une roche. Nous passons cette petite porte et descendons quelques marches pour trouver un petit endroit bien à l’abri des curieux, un autel dans la roche dédié à Saint Honorat qui vécu en ermite dans cette grotte. Cette grotte s’appelle la Sainte Baume car les habitants étaient jaloux du massif de la Sainte Baume de l’ouest du Var. Le nom Baume veut dire « grotte ». Après que Saint Honorat soit parti, des pèlerinages eurent lieu jusqu’à cet endroit.

Après cette pause culturelle pleine de curiosité, nous repartons pour redescendre à travers la forêt et remonter nos derniers mètres de la journée. Les paysages de carte postale nous accompagnent toujours avec le soleil et nous arrivons au col du pilon. Et puis nous redescendons au point final de notre randonnée, au pied des magnifiques roches orangées de l’Estérel qu’on ne se lasse pas d’admirer.

Merci pour cette très belle rando !!

2 réflexions au sujet de « 1er Décembre 2013 : Le Cap Roux »

  1. Un GRAND MERCI à Chantal pour ses commentaires et photos .
    C’est avec un grand plaisir que j’en prends connaissance à chaque fois .
    Alors à bientôt pour d’autres et nombreux commentaires ?…….