4 mai 2014 : Les Orchidées de Saorge

Texte de Chantal Mei (un grand merci)

Nous étions une vingtaine de courageux pour qui l’envie de voir les belles orchidées sauvages, a été plus forte que le risque d’une mauvaise météo ! Comme nous étions nombreux, Philippe à fait appel à un autre guide pour nous accompagner, Jean-Maurice (J-Mo pour les intimes!!).
Nous commençons notre rando par la montée des ruelles pavées de Saorge et ses porches. Nous arrivons au monastère, monument historique, qui est maintenant un lieu pour des événements culturels. Nous continuons de monter pour s’élever au-dessus de Saorge et cela nous offre un superbe paysage au dessus du village avec les maisons, les montagnes bien vertes et le ciel bleu. Les nuages noirs ne sont pas loin…
Nous arrivons enfin à notre objectif enchanteur de la rando : la recherche et la découverte des orchidées sauvages !!! Il y a des restanques sur lesquelles sont éparpillées ces beautés de la nature et nous nous divisons en deux groupes pour aller à leur découverte. Mais comment reconnaît-on une orchidée? Trois caractéristiques principales : les feuilles sont entières à nervures parallèles pour la plupart des espèces ; les fleurs sont groupées en épi plus ou moins serré, parfois en grappe ; la fleur est composée de 6 parties (3 sépales et 3 pétales) dont une est plus développée, le labelle.
Certaines espèces vont jusqu’à imiter l’odeur de l’insecte femelle pour que le mâle ne voit pas de différence et vienne pour copuler mais se rendant compte de l’erreur, il emmène malgré lui les graines de pollen qu’il déposera sur une autre fleur.
Et pendant notre découverte de chercheurs d’or, nous découvrons des Ophrys virescens avec leurs fleurs qui font penser à un grain de café, puis des orchidées pyramidales, des orchis militaris (orchidées militaires), des orchis antropophora ou homme pendu, orchidée platanthère à deux feuilles, des cephalantère à longues feuilles et des Serapia.
Riches de tout ça, nous repartons sur notre chemin verdoyant pour une longue montée avant d’arriver au col de Peiremont où nous nous arrêtons pour une pause déjeuner très appréciée. Nous avons une vue à 360° sur les montagnes enneigées et la verdure avec tout de même de gros nuages noirs toujours présents d’un côté du ciel.
Nous ne nous attardons pas trop, pour amorcer notre périlleuse descente caillouteuse et assez raide et puis au détour du chemin, nous plongeons dans un sous bois, avec des arbres majestueux, le soleil qui passe à travers les branches, la couleur verte des arbres étincelante…. Magique, on est dans un petit coin de paradis.
Et nous continuons de descendre et de descendre vers le village de Saorge tout en croisant du thym en fleurs, des euphorbes et même des moutons et leur Patou ! Nous arrivons au village et nous nous arrêtons pour boire un petit coup.
C’était une superbe journée, la météo nous a épargnée car pas de pluie, deux supers guides pour nous raconter les merveilles de la nature, un groupe sympa, bref encore un voyage exceptionnel. Merci !