25 mai 2014 : Le Mont Razet

Texte de Chantal Mei

Castillon, village construit à l’origine au Col de Castillon, puis reconstruit à de nombreuses reprises face aux conséquences du temps, fut notre point de départ de notre rando chargée d’histoire.
Au XIIéme siècle, les consuls de Sospel construisirent des fortifications pour se protéger des invasions lombardes et sarrasines. Le village pris naissance au sein de ces fortifications. Celles-ci ont été visibles tout au long de notre rando.
C’est sans doute à cette enceinte que Castillon doit son nom et son origine. »Castiglione » (petit château-fort). Le 23 février 1887, le village fut détruit par un tremblement de terre puis reconstruit sur le même site, en contre bas. Il fut de nouveau détruit, cette fois-ci par un bombardement allié, en 1944 et en 1951, à 550 m d’altitude, Castillon fut reconstruit.
Nous partîmes du col de Castillon pour monter à travers la forêt de charmes, de chênes et de cyprès, pour aller rejoindre le mont Razet. Nous rencontrons sur notre chemin, des merveilles de la nature, comme un églantier et ses fleurs épanouies de toute beauté roses et blanches.
Nous continuons notre longue montée, entrecoupée de replats qui font du bien aux jambes et au souffle, et la nature regorgeant de merveilles, nous regardons attentivement autour de nous et nous sommes récompensés en trouvant des orchidées sauvages !!! Et un peu plus loin, une belle fleur bleue s’offre à nous, la Gentiane de Koch, dont les pétales sont en forme de trompette et qui a des propriétés médicinales, elle aurait servie comme remède contre la peste.
La montée n’en finit pas mais le paysage qui nous entoure nous la fait oublier. Étant un bon petit groupe de 10 personnes en tout, nous pouvons nous délecter avec attention de toutes les infos que notre super guide Philippe nous donnent comme le nom des fleurs et leurs propriétés ou bien l’histoire des roches avec la présence de nodules, petites croûte formées à la surface des roches et aussi de cristaux.
Nous dépassons la Pierre Pointue, la baisse de Scuvion pour redescendre dans la forêt et enfin arrivés au mont Razet où nous découvrons les ruines des anciennes murailles et forteresses, vestiges du passé. La pause déjeuner est très appréciable, un bon petit moment de partage de douceurs et de convivialité entre tous. Nous redescendons avec un arrêt histoire sur les batailles de l’époque et la défense qui s’est jouée derrière les murailles, puis nous trouvons une superbe fleur, une centaurée des montagnes, avec un bulbe d’où sortent des fins pétales comme des plumeaux et d’une couleur fuchsia éblouissante, Philippe sort justement sa loupe pour l’admirer sous toutes les coutures!!
Notre aventure enrichissante s’arrête bien trop tôt car nous sommes revenus à notre point de départ. Je ne suis pas la seule à le dire mais tout le groupe n’avait pas envie que cette journée s’arrête, quel plaisir de découvrir la nature avec la culture inépuisable de notre guide, une évasion garantie. Que dire de plus : MERCI !