18 juin 2014 : Les Marmottes des Lacs de Prals

Ce mercredi marquait le retour du club de randonnée Altiplus dans le Mercantour. Première sortie en altitude et premiers lacs! Sûrement pas les derniers de l’été d’ailleurs!

Cet hiver ayant été particulièrement généreux en neige, celle-ci est encore bien présente dans nos montagnes. C’est donc sans objectif particulier, si ce n’est de passer une belle journée, que nous avons commencé à remonter le bucolique vallon de Prals.

Au premier détour du sentier, un tableau de carte postal nous attendait : à quelques pas de nous, dans une forêt clairsemée de mélèzes tout juste reverdies, dans l’herbe grasse et colorées de milles fleurs, des marmottes gambadaient joyeusement sous le regard bienveillant d’un chamois ruminant tranquillement! La journée commençait plutôt bien!

Un peu plus haut, là où le sentier devrait suivre le lit du torrent, nous trouvons à la place un immense névé, là où les nombreuses avalanches de l’hiver ont accumulé une quantité incroyable de neige! Ce névé est d’ailleurs providentiel pour nous permettre de traverser le torrent, les passerelles habituelles ayant été mise hors d’usage par les même avalanches.

Enfin le paysage s’élargit, la forêt s’ouvre et laisse place à de grandes praires colonisées par des marmottes déjà bien en forme après leur jeun hivernal.

La neige étant finalement moins présente que prévue et les randonneurs en grande forme, nous continuons notre périple et atteignons facilement les cinq lacs de Prals, majestueux, enchâssés dans un cadre minéral exceptionnel, des névés plongeant dans leurs eaux limpides, … Une belle récompense à nos efforts!

Il ne nous reste plus que quelques dizaines de mètres à gravir pour franchir la Baisse et redescendre sur la Madone de Fenestre, au pieds de certains des plus hauts lieux de l’alpinisme local. Un début de descente rendu ludique pour certain, périlleux pour d’autres, par un grand névé. Mais je vous rassure immédiatement : tous le monde est rentré « entier », mais surtout conquis par cette magnifique journée en montagne! D’autant plus heureux que les prévisions météos et le ciel du matin n’étaient pas des plus engageants…

Encore une fois : « qui écoute trop la météo, reste au bistrot »!

Pour la plupart des photos, merci à Isabelle et Kristina.