07 septembre 2014 : les gravures de Fontanalbe

En ce beau dimanche, nous partîmes du parking de Casterino, 16 randonneurs avec notre guide Pierre. Nous commençons notre longue mais douce montée par un beau sentier, entouré de mélèzes bien verts et d’un beau ciel bleu illuminés par un soleil éclatant. Nous arrivons au refuge de Fontanalbe avec en plus de tout ce paysage vert, les touches de couleur mauves des épilobes en fleur. Pierre nous raconte que les roches qui nous entourent remontent au Permien, ce sont des grandes roches polies et plates creusées par les glaciers. Et puis nous arrivons au début de la vallée de Fontanalbe gardée par une guide pour nous rappeler les bonnes consignes à adopter, on range nos bâtons et… nous voici parachutés dans un musée à ciel ouvert, chargé d’histoire et de belles curiosités. Nous empruntons la Voie Sacrée bordée de belles roches polies, sur lesquelles nous voyons les vestiges du passé. Nous voyons des réticulés ou dessins géométriques représentant des carrés (qui pourraient ressembler à des champs) ou bien des corniformes, des figures représentant des taureaux. Sur une roche on peut voir un araire tiré par deux taureaux. Ces gravures qui datent depuis l’âge du Bronze, ont été faites par rotations-percussions au moyen d’une autre pierre (quartz).

Et puis nous arrivons aux lacs jumeaux, le point d’arrêt de notre pause déjeuner avec pour décor les montagnes en face de nous cachées dans les nuages. Le soleil se cache derrière les nuages mais qu’importe, le paysage, la bonne humeur du groupe et les connaissances de notre guide nous le font oublier. Nous entamons notre descente et là, nous arrivons au Lac Vert, qui porte bien son nom, car toute la forêt de mélèzes se reflète dans ses eaux limpides contrastant avec les montagnes de roches grises… un petit bijou de la nature ! Sur notre chemin, nous voyons bien la différence du temps laissée sur les roches : des pélites, bien lisses et vertes, et des conglomérats, des roches formées de débris de pierres (comme le quartz) emprisonnés dedans. Et puis nous retrouvons notre chemin de début de randonnée, ce qui nous indique que notre belle ballade touche à sa fin mais la nature n’a pas dit son dernier mot et c’est entourés de mélèzes géants touchant le ciel que nous redescendons à nos voitures. Sur une bonne idée de Pierre, nous allons tous boire un verre ensemble pour terminer cette belle journée.

Merci pour cette belle rando dépaysante !!!

Uun grand merci à Chantal pour ce récit et ces belles photos.

Une réflexion au sujet de « 07 septembre 2014 : les gravures de Fontanalbe »

  1. Hello tout le monde ce petit commentaire car il manque une information d’importance dans ce compte rendu : les cannelés de Chantal !! Une tuerie !! Là Chantal a mi la barre très haut , je vais tenter la recette très rapidement et dès que je suis au point on testera , enfin si j y arrive …. Biz a tous domi