27 Septembre 2014 : le Tour du Mont Férant

Le hameau de Roya n’est pas dans la vallée du même nom, mais entre Isola et Saint Etienne de Tinée. On y trouve un beau village et des maisons traditionnelles bien restaurées, ainsi que de nombreuses estives. On est loin de tout, au bout d’une route tortueuse et étroite, et pourtant juste derrière Las Donnas et ses remontées mécaniques.

Grâce au grand confort du mini-bus et à ma conduite chaloupée, le groupe prend prestement la direction du col de Crous, le point le plus bas dans cette grande barre qui va du Mont Rougnous au Mounier, la ligne de partage des eaux entre Tinée et Var.

Le chemin quitte les lavandes pour serpenter entre les paturages dénudés, les marmottes nous sifflent et les vautours fauves nous tournent autour. C’est l’été indien dans le Sud, il fait grand beau – chose rare cet été – et chaud.

Dans l’élan nous dépassons le col et rejoignons la crête du Mont Férand. Bonne idée, les bouquetins se prélassent sur les pentes sous nos pieds, indifférents. La vue est immense, jusqu’à Gréolières les Neiges.

Ne pas négliger la longue descente vers le vallon de Sallevieille, sous le Mounier, un beau sentier en balcon puis un bon chemin qui basse entre les barres et la cascade de Roya.

Bravo au petit groupe pour cette belle rando et les presque 1000 mètres de dénivellé.