26 Juillet 2015 : Hameau de Vignols

Pour rejoindre le petit Hameau du Vignols, en zone cœur du Parc National du Mercantour, la route est longue, cahoteuse, escarpée, ravinée, impressionnante, secouante, … mais la récompense est belle! Même si nous sommes encore en voiture, l’aventure commence dès la traversée du village perché de Roubion où nous nous faufilons entre les murs et porches étroits. A peine la dernière maison passée, le bitume disparaît et laisse place à une piste caillouteuse, taillée dans la falaise puis se frayant un passage tortueux dans une épaisse forêt de conifères. Nous sommes en route pour Vignols… et tout le talent de nos chauffeurs est mis à contribution pour atteindre notre point de départ!

Enfin, nous pouvons enfiler nos chaussures de randonnées pour partir à la découverte de ce hameau perdu au fond de ce vallon et de ses alentours aussi ensoleillés qu’esthétiques. Grâce au parfait état de l’ensemble des bâtiments, nous faisons un voyage dans le passé, à une époque où les habitants de Roubion passait ici l’été en quasi autarcie. Il n’y a que les cultures qui ont disparues, mais les anciennes restanques nous permettent d’imaginer l’intense activité qui régnait ici!

Nous élevant au-dessus du village, puis suivant le tracé d’un ancien canal d’irrigation, nous passons aux pieds d’impressionnantes structures minérales formées de cargneule (« une roche sédimentaire de teinte jaune, brune, rouge, rouille, engendrent en affleurant en surface des reliefs ruiniformes, avec des monolithes ou pitons, des cavernes ouvertes. » c.f. wikipedia).

Progressivement, le sommet du Mounier (2817m) se dévoile, au-dessus des barres rocheuses défendant son flanc sud. De l’avis de la plupart des randonneurs, hormis ceux qui ont déjà vécu le plaisir de fouler son sommet, « [ils] n’ont jamais été aussi prêt de lui! ». Il nous dominera majestueusement pendant toute la journée.

Une montée un peu plus raide, seule véritable difficulté du jour, nous permet de prendre de la hauteur et d’ouvrir notre panorama vers le Sud : Beuil, Valberg, les Gorges du Cians, les alpages des Têtes du Pommier, Pérail et Cluos, la Tête de Rigaud, Gréolières les neiges, etc.

Cheminant sur une arrête vallonnée, contournant deux petits sommets, traversant quelques ravines parfois impressionnantes, nous rejoignons l’agréable croupe herbeuse de la Tête de Chamia (2016m), terminus de notre ascension. Sur ce point dominant tous les alentours (sauf, face à nous, le Mounier!), le hameau de Vignols à nos pieds, il est plus que temps de reprendre des forces!

Rassasiés, il ne nous reste plus qu’à prendre le chemin du retour, passant cette fois auprès d’une impressionnante bergerie, d’immenses troupeaux de moutons occupant aujourd’hui cet espace autrefois cultivé. Attirés pas de nombreux papillons, nos regards se rapprochent des fleurs, nous permettant de découvrir et observer de magnifiques araignées! Nous sommes déjà de retour au hameau et après une rapide visite de la petite Chapelle Sainte Madeleine (en l’honneur de l’un de nos conducteurs du jour!), il ne nous reste « plus qu’à » reprendre les voiture pour terminer cette belle aventure.

Une réflexion au sujet de « 26 Juillet 2015 : Hameau de Vignols »