01 Novembre 2015 : Aux sources de l’Estéron

Une fois de plus nous sommes gâtés par la météo automnale, mais il fait cette fois-ci bien plus frais ce matin. A Soleilhas, là où le soleil brille et l’Estéron prend sa source, le thermomètre indique ce matin -1°C !

Le soleil vient vite nous réchauffer. Au programme d’aujourd’hui, une boucle sportive en montagnes russes dans ce petit coin tranquille à la limite des Alpes de Haute Provence. A commencer par une superbe vue sur la vallée du haut Estéron, avec au premier plan les marnes calcaires jurassiques, et au fond en forme de canine, le Mont St Martin.

Un petit chemin aux essences de bois variées nous invite à continuer: pin sylvestre, érable, hêtre, chêne pubescent. On profite d’un plafond multicolore et d’un tapis de feuilles, dans lequel on aime traîner des pieds et humer l’odeur de l’automne.

Nous quittons le soleil pour s’engouffrer un instant dans le lit du ruisseau de Verraillon, perdant au passage une dizaine de degrés! C’est l’épreuve du jour, avec d’abord la traversée du ruisseau, puis la descente technique d’un passage escarpé. Récompense à l’arrivée, la très belle cascade des Coulettes coule à flot. Un sentier pèlerin nous mène à la chapelle St-Pierre, puis au hameau des Coulettes, lieu idyllique de ressourcement.
C’est enfin pour l’heure du repas que nous arrivons à La Sagne, après s’être nourris en route de cynorhodons. Une chienne vient prendre sa pause avec nous.

Après une sieste que nous aurions volontiers prolongé, nous repartons pour une montée au milieu des hêtres dévêtus par le froid de l’ubac, qui laissent rapidement place aux pins dès le retour au soleil.

La chienne ne nous a pas quitté, faisant la moitié retour du chemin devant nous, mais toujours en s’assurant, d’un coup d’oeil en arrière, de la bonne forme de l’équipe !

La boucle est bouclée, nous rejoignons finalement Soleilhas avec les derniers rayons de soleil, faisant nos adieux à notre compagnon de route qui, de toutes façons, s’est trouvé de nouveaux randonneurs à guider!