13 décembre 2015 : De Rochetta Nervina à Dolceacqua

Dans le cadre des nombreuses campagnes pour un monde meilleur que le club ALTI+ mène depuis quelques années déjà et avec le succès que l’on sait, vos accompagnateurs adorés avaient organisé ce dimanche 13 décembre 2015 une cession de mise en condition psychologique pour permettre à tous ceux qui l’ont gardée en travers de la gorge de faire passer, en commençant par se la dorer, l’amère pilule électorale et cela sans qu’il leur en coûte, à l’heure de glisser leur bulletin dans l’urne, autant de sensations désagréables et inadéquatement situées que ce à quoi ils s’étaient pourtant déjà résignés.

Voici en résumé la méthode que nous vous conseillons de suivre à la lettre pour bien vous préparer à voter la prochaine fois qu’il vous prendra l’idée de le faire :

  1. Le jour du vote, allez faire un petit tour ailleurs. Pour les électeurs de la région PACA, l’Italie est un ailleurs plus recommandable que la Principauté de Monaco pour cette raison que la Principauté de Monaco est une principauté et que c’est dans les principautés qu’a le plus légitiment cours ce que l’on a coutume de nommer – non sans être saisi d’un irrépressible soubresaut d’horreur, lequel a la fâcheuse tendance à vous parcourir l’échine de bas en haut (ou de haut en bas pour les habitants de l’hémisphère sud) – le monstrueux et hideux « fait du Prince ».
  2. Une fois sur place, entrez dans un café. Pour les électeurs blancs, prenez un petit café noir. Pour les électeurs noirs, prenez un café au lait. Pour les électeurs café au lait, prenez un chocolat chaud. Il est toujours utile de prendre la mesure de son altérité.
  3. Partez ensuite sur les chemins. De préférence, évitez les sentiers battus. Et les battues au sanglier. Car tantôt le bât blesse, tantôt le bât tue. Préférez les chemins buissonniers. Attention : en Italie (comme ailleurs d’ailleurs) tous les chemins mènent à Rome et passer par Rome risquerait de vous empêcher de rentrer chez vous avant la fermeture des bureaux de vote.
  4. Montez jusqu’au sommet. Suez d’ahan puisqu’il le faut mais montez sans rechigner. Depuis le sommet, contemplez le vaste monde. Rendez-vous compte alors que l’apparition de la notion de propriété a irrémédiablement tout gâté. Et promettez-vous d’apprendre à tailler un biface dans un galet de silex. Au cas où…
  5. Pique-niquez sous le soleil. Ce point est très important. Car le soleil est à tout le monde.
  6. Redescendez en zig-zag, tantôt à gauche, tantôt à droite, et profitez-en pour faire le point sur la nature exacte de vos idéaux politiques. Pour les électeurs de la région PACA, commencez par adopter la position du dahut et descendez de guingois, tantôt à droite, tantôt encore plus à droite. Dans ce cas, faites attention au mur…
  7. Rentrez ensuite chez vous. Respirez une bonne bouffée de gaz d’échappement et rendez-vous immédiatement au bureau de vote.  Evitez d’en respirer davantage : le suicide est interdit en France et contrevenir aux lois de la République n’est pas la meilleure façon de se mettre en condition pour accomplir son devoir de citoyen.
  8. N’oubliez pas d’aller faire pipi avant de partir. Dans le secret de l’urinoir, il est toujours temps de changer d’avis…