31 janvier 2016 : Les Bories et la traversée du Plateau de Calern v2

Calern et Caussols situés sur les contreforts sud de la cime du Cheiron, représentent les seuls deux plateaux du massif tourmenté de l’Estéron.  Ce massif totalement calcaire est constitué, comme de nombreuses zones karstiques, de  grands plateaux subhorizontaux en alternance avec des zones plissées. Dans le cas de L’Estéron les plis orientés Est-Ouest, constituent de larges zones presque inhabitées à 2 pas de la côte.  C’est dans ce contexte géologique particulier, abrité au Nord par les crêtes du Cheiron que nous arrivons au petit village de Cipières par un jour radieux.

Dès que notre petite troupe de 12 randonneurs quitte le village, nous découvrons progressivement, dans l’ascension sur le plateau, ces paysages karstiques désolés. Paysages constitués de dalles calcaires (calcaires et dolomies jurassiques et crétacés) de lapiaz, de grottes et d’avens. Enfin de nombreuses dolines plus herbeuses conservent le peu d’eau qui persiste sur ces sols arides car très perméables.

Ce qui est sûr ce que les cailloux ne manquent pas ! Il suffit de remarquer à la sortie du village, les énormes tas de pierres sur les bords des vergers en restanques. Les anciens « aménageurs » de ces espaces ont dû passer des années à épierrer la terre pour la rendre labourable.

Cette même pierre calcaire si présente a été la matière première et unique de ces bories, reliques des temps du pastoralisme intense (XVIIIe et XIXe siècle ici). Pratique commune à tous les pays d’Oc, le terme signifie dans le midi méditerranéen « exploitation où le labour se fait avec des bœufs » en fait des abris sommaires aux formes arrondies. A ce titre, il faut citer le nombre impressionnant d’enclos et autres jias de toute sorte que nous avons croisés. Quelquefois même leur géométrie nous a laissé perplexe (voir photo).

La végétation est rare sur ce sol dur. Buis, Genévrier, Aubépine et quelques pins à crochets courbés par le vent. C’est d’ailleurs un vent fort  qui nous accompagnera durant tout notre parcours sur le plateau. Seule une doline profonde saura nous accueillir pour un repas au soleil.

Une belle randonnée hivernale au soleil et dans un lieu à l’ambiance unique.