17 avril 2016 : La chapelle troglodyte Saint-Michel

Avant que l’été ne s’installe définitivement, nous avons profité des températures encore relativement fraîches pour découvrir le Var, avec comme point remarquable de cette randonnée une chapelle assez unique dans son genre…

Départ du vieux village du Cannet-des-Maures, dont les murs sont aux couleurs de la roche locale. On se perd volontiers dans les quelques ruelles qui font le tour de la colline où est perché le village.

Une piste agréable, bordée d’une flore en plein épanouissement, nous mène jusqu’à Entraygues, petit hameau au bord du quel coule l’Argens. A ce endroit, la roche dans laquelle la rivière a dessiné son lit est tellement tendre qu’elle a permis à la nature et aux hommes de créer des merveilles. L’Argens s’engouffre dans un tunnel pour ressortir quelques 200m plus loin, avec un débit effréné. Les remparts de ce canyon accueillent par endroits des cascades de 20m de hauteur. Dans ce décor tropical, ce cours d’eau calme en apparence montre tout son caractère. L’accès à ses berges est escarpé mais cache un autre trésor : une petite chapelle troglodyte, creusée dans le tuf calcaire par la main de la nature et de l’homme.

Après un repas bien mérité, nous repartons à travers le Var et ses chênes verts. Le printemps est bien là, les orchidées sont toutes fleurs dehors : ophrys araignée, limodore et ophrys abeille ! Nous rejoignons notre point de départ avec le sentiment d’avoir découvert un petit coin de paradis de notre région et fascinés par la créativité de la nature.