3 juillet 2016 : Le Baus du Chastel

Une randonnée d’été comme on les aime.
Un départ depuis une station de sports d’hiver (et d’été!), une route goudronnée qui s’efface très vite au profit d’un sentier puis d’une piste de 4X4 pour enfin arriver dans ce vallon d’Anduébis après avoir longé, plus ou moins à niveau, les flancs du Baus de la Frema peuplés d’une vaste forêt mixte d’altitude mêlant pins sylvestres, épicéa, mélèze et cytises. Ainsi nous n’avons pas vu venir la chaleur écrasante de cette journée. Dans la montée vers le Baus, le groupe des sportif n’a pu compté que sur un léger vent pour se rafraîchir tant la température était forte à 2200 mètres (presque 26°C à l’ombre!).

Nous avons pu bénéficier de la présence de Benoît, ce qui a permis de faire 2 groupes de niveau afin de ne pas frustrer les uns ni faire souffrir les autres.
La « commune libre d’Anduébis » (comme l’annonce le panneau routier) a conservé tout son charme. Ce vallon étroit, comprimé entre Mont Archas et le couple Pétoumier-Pépoiri, taillé dans le gneiss alors que tout le versant sud est calcaire ressemblerait presque à un couloir d’avalanche.

Mais un certains nombre d’anciennes remues rénovée et une vacherie d’altitude à toiture en bardeaux perpétuent la tradition des vaches laitières tarines de Vésubie. Les sentiers sont balisés à la bouse. Haut lieu d’estive pour ovins donc….

Une magnifique station de lys orangé, quelques chamois batifolant sur les crêtes du Baus du Chastel ont achevé de colorer cette journée ensoleillée.