21 Mai Roya -Libre

Le 21 mai notre chemin nous emmène dans la vallée de la Roya dans le petit village de Libre. Son histoire en quelques mots.

Appelés Piena et Libri en italien, Piène Haute et Libre sont deux hameaux perchés à 600 et 470 mètres d’altitude de la vallée de la Roya.

En 1860, lors du rattachement du Comté de Nice à la France, ils sont conservés par Victor-Emmanuel II et rattachés à Olivetta San Michele, de la province d’Imperia.

En 1945, le Général De Gaulle signe le traité d’annexion de Piena, Libri et du poste frontière de Ravaï, ratifié par référendum en 1947. Piena devient Piène Haute, Libri devient Libre, le poste-frontière de « Ravaï » devient Piène Basse. On notera que l’annexion par la France de Piene ne fut approuvée que par 65% des votants le 12 octobre 1947, les ressortissants pro-italiens ayant déjà quitté la région à la fin de l’été.

Libre est réputé pour sa culture des oliviers, de la vigne ou encore de la lavande ; mais jusqu’à son rattachement à la France, le hameau n’était accessible que par des sentiers muletiers. Aujourd’hui une route étroite atteint le hameau depuis la vallée, par une série de neufs lacets serrés.

Nous sommes 11 à gravir d’abord le col de la Colette, à travers des verges premièrement puis quelques oliviers,  ensuite les champs : des genêt, des cistes cotonneux, des hélianthéme, des lins, d’aphyllanthe de montpellier,  laser, phalangere à fleures de lis, quelques ophrys  prendrons la place. D’ici un de sentier plonge sur Breil sur Roya mais nous continuons à monter en direction de la crête du Mont Tron sans quand même le gravir.

Sur tout le parcours la vue est dégagée sur Piene Haute et sur les Haut Sommet du Mercantour qui domine la Roya puis plus tard nous avons l’aperçue Mer direction Vintimille.

Après la pose déjeunée nous entamons notre descente  dans la direction des hameaux de Giastèvé et Frugoni, mais avant cela nous jetons un coup d’œil (du loin bien évidement) sur le village abandonné du Dréjé.

La journée en quelques images :