Dim. 6 Août – Haute Tinée- Col de la Braissa et Col Sanguiniere

Aujourd’hui au programme Cime de Pelousette . Après avoir pris et repris la météo je décide de maintenir la sortie. Il y a 10 courageux qui vont me suivre.

Réveille matinale pour tout le monde car la route est longue. À notre départ le ciel est bien dégagé et même en montant dans la tinée cela reste bleu jusqu’à ce que nous rapprochions du Bousiéyas et en même pas 10 minutes le ciel devient Noir mais Noir… Hummmm je propose une petite pose café au gite d’Étape . Une accueille très chaleureux de leur part. Je propose aux participants de prendre leur temps ce n’est pas la peine de se presser. L’hôte du gite va re-consulter la météo et effectivement plus tard devrait se dégager mais accompagner des bonnes rafales de vent qui vers 6h du matin n’ont pas était prévue. Dégager mais à quelle heure ?

Je propose changement du programme : Col du fer ou Col de la Braissa au moins au départ nous serons dans la forêt. Vu qu’il y a deux semaines nous étions vers Col de Fer et un des participants y était la décision est tombée vite.

Direction St Dalmas-le- Selvage puis plateau de SESTRIERE. Le ciel ne s’arrange pas du tout au contraire au début quelques gouttes puis des trombes d’eau s’abattent sur nous . Nous sommes bien au chaud dans les voitures 🙂 . On appelle cela balade en voiture. Mais nous ne décourageons pas et je propose attendre voir l’évolution. Après petite sieste de demi-heure dans la voiture la pluie s’arrête le ciel s’éclaircit et notre groupe est prêt à partir dans la randonnée sous une température de 11 degrés seulement comme quoi on dit bien il faut apporter des vêtements chauds !

Demi-heures après nous avançons sous un ciel bleu dans le mélézin, avant de sortir dans l’immense cirque dominé par Tête Ronde et Sanguiniere un côté et Tête de la Clape de l’autre côté. Un très bon chemin nous conduits au Col de la Braissa où les blockhaus surveillent notre arrivée. Nous sommes accueillis par le vent au col ce qui ne décourage pas les plus parts des participants aller jeter un coud d’oeil au Col de Sanguinière pour voir le vallon vers Estenc. Pendant cela les autres participants restent bien au chaud à l’abri du vent sur le bon versant du Col et profitent pour se reposer. De retour déjeuné et même sieste pour le groupe avant d’attaquer la descente jusqu’au plateau Sestriere toujours sous un ciel Bleu et température rien à voir avec celle du matin. Arriver à la voiture il fessait 28 degrés à 2000 m. Pendant la descente certains d’entre nous avons goutté aux délicieuses myrtilles qu’ils étaient déjà bien mur et très savoureux.

Voilà la fin d’une journée qui a démarré sur les doutes puis nous avons su improviser de manière que les plus parts des participants ne connaissez pas les coins du tout, à par une seule personne, et ont permis de découvrir une nouvelle vallée aux autres.

Merci à Guy et Gaël pour les photos.