Cime de La Cacia 12 Novembre 2017

Pour ce dimanche 12 Novembre, la neige fraichement tombée en altitude nous a obligé à revoir notre programme….Pas de problème, la randonnée de la semaine passée ayant été annulée à cause de la météo capricieuse, nous avons décidé de retenter notre chance sur la cime de la Cacia dans l’Esteron. Après tout, ce n’est pas le genre d’Altiplus d’abandonner aux premières gouttes !
Et quelle journée ! Certes les 5°C à la sorties des voitures n’étaient pas des plus accueillants, mais 400 m plus loin les premiers rayons de soleil commençaient déjà à nous réchauffer pour ne plus nous quitter jusqu’au sommet. Au point que certain(e)s auraient voulu tout enlever…
La marche a débuté par une courte descente pour rejoindre le Pont du Riolan, qui servit de frontière entre la France et le Comté de Savoie jusqu’en 1860. Ensuite c’est par une longue traversée entre les restanques abandonnées du village de Sigale, où la nature a vite repris ses droits, que nous avons rejoint le départ de l’ascension à proprement parler. Et là, fini de rigoler. Le sentier assez raide nous fait sortir rapidement de la forêt, et l’ombre des quelques arbres qui ponctuent notre chemin est plus que bienvenue. Ce n’est pas la polaire et le bonnet qu’il ne fallait pas oublier dans la voiture mais bien la crème solaire !
Une fois arrivés sur la crête, une nouvelle pause bien méritée nous a permis de reprendre des forces avant de s’attaquer aux quelques 60m de dénivelé qui nous séparaient du sommet escarpé. L’effort fût nettement récompensé par une vue inhabituelle sur les sommets enneigés du massif  Argentera-Mercantour au loin, et les couleurs d’automne tout autour de nous. Le ciel bleu et la chaleur surprenante pour un 12 Novembre nous aurons accompagnés jusqu’au bout. La descente, un peu plus fraîche certes, se fit à travers la forêt domaniale du Pali où se mélangeaient pins noirs, pins sylvestres et chênes verts.
De retour aux voitures nos efforts n’étaient pas terminés puisqu’il a fallu, comme vous pouvez vous en douter, trouver un bar ouvert afin de clôturer la journée comme il se doit pour notre groupe de randobuveurs. Paraît-il que la bière est conseillée après la marche pour faire le plein de sels minéraux…
Merci à Sylvie et Patrick pour les photos !
Bon hiver à tous, et à très bientôt dans nos montagnes.
Benoît.