Samedi 20 janvier – Raquettes – Cime de Gratin

La neige était dure. Nous étions partis du camp de base un peu plus tard que prévu et la journée promettait d’être épique. Pas autant qu’eût été, sur un autre continent, l’ascension du Pikey Peak avec quelques verres de raksi dans le nez mais pas loin. Cependant, comme nous n’allions pas loin, nous y allâmes tout de même. La neige était dure. Et la pente raide. Et le ciel inclément. Mais le café avait été excellent et c’est pourquoi nous étions prêts à tout. Et puis, il faut le dire, l’expédition était composée des meilleurs d’entre nous. Le gratin. Seul l’accompagnateur constituait une note un peu discordante dans cet accord parfait. Mais on ne peut pas être parfait en tout. Altiplus est sans conteste le meilleur club de rando des Alpes Maritimes (pour ne pas dire du 06) mais ses accompagnateurs ne valent pas grand-chose. 16 euros pour une randonnée pareille ? C’est donné. Comment voulez-vous jouer dans la cour des grands dans de telles circonstances ? Non, moi je dis : si l’on veut le toucher gratin, il faut pratiquer des prix gratinés. Attention cependant, il faut éviter de toucher le gratin lorsqu’il sort du four. C’est chaud. Et si c’est chaud, ça fait fondre la neige. Or, vu l’état actuel du manteau  neigeux, il est préférable de ne rien faire qui puisse accélérer le réchauffement climatique. Il est donc indiqué de prendre des gants pour toucher le gratin. Surtout quand la neige est dure…