Dimanche 11 décembre 2018 – Les meules de Bagnols en Forêt et le Pic de la Gardiette

Il ne faisait pas chaud, ce matin-là. Nous étions huit et tout autour de nous était bien plus nombreux. La mer, au loin luisait. Ici, des pierres avaient été modelées, autrefois, pour ressembler à d’improbables roues massives et impitoyables. Là, des arbres s’étaient tordus de douleur. Il restait sur leur visage les traces de l’étrange bataille qui se livra naguère dans le creux des futaies, quand le vent était imprévisible. Un oppidum jouait les filles de l’air. Mais nous étions huit et nous n’en fûmes pas même surpris…