Samedi 30 juin – Haut var Cime de l’Aspre

En ce beau dimanche (une de ces rares journée de cette belle saison 2018 où l’on est quasiment sûr qu’il ne va pas pleuvoir), il fallait être là pour profiter de 2 accompagnateurs le professionnel et le stagiaire, le brun et le blond. Tant de compétences mobilisées pour seulement 6 courageux randonneurs et randonneuses qui avait décidé de passer cette première journée de grande chaleur à plus de 2000 mètres d’altitude.

Il y eu d’abord un peu de retard dans le calage des RDV aux différents parkings; puis ce fût la piste pour rejoindre le hameau des Tourres depuis Chateauneuf d’entreaunes. Une de ces pistes telles celles de Longon, longue de 7km et traversant parfois des ravines de marnes noires ou il convient de ne pas se trouver lors de grandes pluies. On est surpris de s’apercevoir à l’arrivée que le hameau est alimentée en électricité et téléphone! Au final on commence à marcher à 10 heures du matin… (un peu tard jeune homme).

Mis à par le fait que chacun ait pu rentrer chez soi que vers 20h, cette magnifique journée n’en a pas été affectée. Marmottes, chamois, prairies alpine saturée de rhinanthes et de scabieuses. La magnifique et mystérieuse silhouette de la cime de Pal en arrière plan permanent. Le final de l’ascension de la cime de l’Aspre très alpin mais toute la petite troupe derrière moi s’est avérée être en très bonne condition physique. Ainsi le retour a été fait en improvisant une boucle hors sentier où il fallait de solides chevilles et un pied sûr par endroit.

Raphael (le stagiaire) et serge sont rentrés chez eux avec de quoi faire une grosse poêlée de rosée des près. L’ensemble du groupe est rentré en se disant qu’il avait oublié à quel point cela permettait de s’aérer la tête de passer la journée au dessus de 2000. Et qu’il reviendront vite.