Samedi 09 Juin 2018 Rando Apéro

Voici les ressentis d’ ELISA NERI qui à vécu sa première randonnée apéritif:

« Quoi de mieux qu’une randonnée apéritif accompagnée du coucher de soleil et d’une vue imprenable sur mer et montagnes?

Samedi soir, nous avons découvert les richesses du haut pays Vençois tout en partageant une soirée conviviale et originale. Il était impressionnant de traverser ce paysage verdoyant et de voir comment la végétation avait grandi grâce à toute cette pluie tombée récemment. Ce n’est que vers 21h20, que nous avons eu la chance de voir le soleil disparaître derrière les montagnes, ce qui laissait place au crépuscule.

Dans un cadre magique et une vue à couper le souffle sur une partie de la French Riviera, il était temps de s’hydrater et de reprendre des forces (comme on dit après l’effort, le réconfort ! ) en goûtant aux produits locaux.

Au fur et à mesure que l’heure passait, nous pouvions assister à un dégradé de couleurs incroyable dans le ciel, puis regarder la nuit tomber sur les villes qui commençaient à s’éclairer petit à petit. Après ce spectacle de la nature, il était temps d’entamer la descente qui fut tout aussi agréable. Nous avons pu voir le reste de
brume sur le haut des montagnes et les étoiles qui scintillaient dans le ciel.

Cette expérience nous a permis «d’écouter le silence» que la vie nocturne nous offre ( et les crapauds aussi ). Enfin arrivés à la voiture, nous étions vidés de notre énergie et ravis de cette randonnée riche en émotion. »

Merci à Elisa pour les photos et l’article.

Samedi 2 Juin – Le Mont Autcellier – Moyenne Tinée

Voilà « la balade » avec une variété des fleurs et une vue dégagée et sans PLUIE c’est assez rare ce dernier temps mais cela ne dépende pas de nous! Il faudra arrêter de demander à « Saint Maxime » la pluie du ciel qui rend la terre féconde…

Un groupe sympa et pour une fois  » la tendance » des mètres de dénivelé se sont révélés sur le terrain finalement MOINS nombreux « que ceux que les têtes pensantes d’Alti+ avaient dénombrés en établissant le programme… » mais cela n’a pas du tout dérangé notre petit groupe.

Retour en image sur cette journée.

Merci au groupe et Jeremy pour les photos à très bientôt Noémi.

Gramondo du 27 MAI 2018

Il n’est pas si petit ce Grand Mont !

Après quelques pas à la montée et quelques enjambées à la descente, nous voilà de retour au col de Castillon, après l’ascension du Gramondo (plusieurs orthographes possibles).

Eh bin ! pour les 770 mètres annoncés, l’alti en affiche plus 1000 cumulés. Avec le kilométrage, ce n’est pas une baladounette le fameux Gramondo.

Mais sur l’adresse ci-dessous, vous trouverez la liste des 16 itinéraires qui permettent de lui gratter le dos, et vous verrez que nous avons quand même choisi un des plus cool.

https://sites.google.com/site/toujoursplushautmercantour/liste-de-randonnees-avec-leur-trace-gpx/grammondo-gramondo

Bon, on n’est pas monté là-haut pour rien. C’est le printemps plein de fleurs et de verdure (vive les pluies et les orages qui s’acharnent sur les randonneurs), les pivoines étaient au rendez-vous. Et cet itinéraire qui passe de crêtes en vallons permet vraiment d’avoir une vue synoptique sur le pays Mentonnais.

Il ne faut pas oublier la faune qui y prospère, celle à quatre pattes bien sage dans son enclos ouvert, mais aussi la plus petite (à huit pattes) et notamment ce beau spécimen de micrommate émeraude. Araignée errante, diurne, qui chasse à l’affût, sa couleur s’adapte à la saison pour optimiser le camouflage.

Merci à vous et à bientôt, Jean. Merci à Graziella pour les photos.

Samedi 19 Mai – Monte Cepo – Italie

Voilà une randonnée dans la haute vallée de la Nervia en partant du village du Bajardo a travers d’une forêt de châtaignier, hêtre et Pin avant de déboucher dans les alpages.

Le petit groupe était bien motivé; nos regards enchanté de voir des tapis d’asphodèle, Narcisse et pulsatile dans les alpages voila le printemps est bien là. Au contraire nos chaussures ont moins apprécie  le terrain au départ, ceci était souvent boueux vu les pluies des jours précédents.

La vue sur le massif de Torragio et le sommet enneigé du Mercantour, l’aperçue sur la Mer ne nous a pas laissés indifférent. La motivation était là mais la météo est venue se mêler à tout cela, une fois arriver au sommet et avoir toucher la Croix, le ciel a déversé son mécontentement sur nous. Il nous a épargnés quand même dès ses grêlons que nous avons retrouvés plus bas sur notre chemin de retour. Nous avons pu s’abriter pour déjeuner et se changer avec des vêtements secs. Une fois des forces repris, la météo aussi s’est arrangé de notre coté,  le ciel bleu est revenue petite à petit. Sur notre chemin de retour nous avons croisé à deux reprises des salamandres, les appareille photos ont ressorti du sac à dos. Et oui c’est normale qu’ils se soient déplacé tout doucement, une description:

 » Leur coloration jaune (parfois orangé) et noire permet de différencier très facilement cette espèce en Europe. Les salamandres mesurent jusqu’à 20 cm, et possèdent une peau luisante d’aspect huileux. Les salamandres se déplacent lentement et sont très peu agiles (comparativement aux lézards), elles sont incapables de fuir les prédateurs lorsqu’elles se trouvent à découvert. Elles peuvent éventuellement régénérer des parties perdues ou blessées du corps et se défendre par la sécrétion d’une neurotoxine, le samandarin »

Arrivée au village nous avons pu aller faire un tour dans les ruelles et trouvé encore les traces du terrible tremblement de terre qui frappa la Ligurie en 1887 et dévasta de nombreux villages des montagnes de l’arrière-pays.

Nous avons fini sur la terrasse du village , puis nous avons dégusté quelques spécialité locale du Bajardo chez un producteur locale. La journée bien remplie nous avons regagne Nice en fin de journée;

Et tout cela en photo à bientôt Noémi.