15 Novembre 2015 : le Plateau de Briasq

Les idées étaient un peu noires en arrivant ce dimanche matin, mais nous sommes repartis bleu-blanc-rouge. Fluctuat nec mergitur.

Escragnolles et ses nombreux hameaux, habités ou désertés, sont bien accueillants, une fois que la piste est loin derrière nous avec ses 4×4, ses képis oranges et ses coups de feu (comment peuvent ils?).

Le réchauffement climatique est là et nous randonnons avec grand plaisir en tee-shirt mi-Novembre, avec vue sur la mer, entourés de mélilot blanc, de mauves sylvestres et même un coquelicot, en fleurs. Heu, pour le ski on oublie?

Il y a des charbonnières pour nous rappeler une autre époque, quand il fallait une semaine pour produire quelques sacs de charbon de bois. C’était le temps des champs de lavande à Escragnolles, des moulins à farine, des Figouns et de Napoléon.

Bravo à tout le groupe Altiplus pour leur entrain et leur énergie.

Nos pensées sont à Paris.

25 Mai 2015 : La barre du plan du Daluis

Le groupe compétition d’Altiplus a frappé fort avec cette belle rando qui s’est déroulée en 2 temps: d’abord en balcon facile au dessus du Daluis avec beau temps frais, pas trop chaud; puis dans un deuxième temps: montées raides, brouillard, froid et pluie.

Heureusement le décor valait le détour avec des parterres de fleurs, des orchidées à profusion, des anémones, des mélèzes centenaires.

De toutes façons la motivation et l’enthousiasme du groupe étaient sans faille et il en fallait bien plus pour freiner notre élan.

Des forêts et des pelouses alpines, du caillou et de la mousse, du soleil et de la pluie, du froid et du chaud… tout le contraste de nos Alpes-Maritimes en une seule journée!

Bravo à tous les participants!

Pierre.

26 Avril 2015 : Les Pivoines Sauvages

Cette année les pivoines sont en retard, nous n’en avons vu qu’une complètement déployée, in-extremis dans la descente retour vers le plateau Saint Barnabé. Il était temps, la rébellion grondait au sein du groupe. Et pourtant il n’y a pas que les pivoines dans la vie, il y a aussi les fritillaires à involucre, les hélianthèmes des Appenins, les Orchis d’Hyères, les globulaires et j’en passe. Mais rien ne peut remplacer le festival de couleur des pivoines en fleur…

Bravo aux courageux, pas refroidis par des prévisions météo hésitantes et motivés par ce petit sommet de nos belles Préalpes. Ils ont été récompensés par un picnic tout confort sur les restanques naturelles du Puy de Tourrettes, avec vue sur la grande bleue et soleil. Bravo encore aux randonneurs pour leurs pieds sûrs lors de ces longs passages hors sentiers dans le karst peu commode de notre arrière-pays.

Le plateau de Saint Barnabé est un endroit bien accueillant avec sa petite chapelle, ses troupeaux de brebis Mourerous et ces paysages quasi lunaires. Un dépaysement à quelques kilomètres de la Côte.

A bientôt,

Pierre.

 

 

22 Février 2015 : Le Cap de Saint Tropez

Alors que des trombes d’eau s’étaient abattues la veille sur le littoral, modifiant la topologie des plages de sable, nous avons randonné sous un beau soleil dans le Var. De plus ce groupe courageux a même été jusqu’à faire tremper les mollets dans l’eau fraiche, et cela presque sans rechigner, je dis chapeau!

Ce courage fut récompensé à sa juste valeur: Matthew nous faisait un cours de géologie, la Corse apparaissait au loin comme suspendue au-dessus de l’eau, et surtout on marchait avec les roches rouges de l’Esterel en ligne de mire et le blanc du Mercantour en arrière-plan.

Un grand bravo et merci à tous les participants pour ce bon dimanche et des pensées à Nicole, bon rétablissement.

 

Matthew et Pierre.