Les prochaines randos…

Mis en avant

Vous souhaitez rejoindre le club de randonnée Altiplus? Retrouvez ici toutes les informations pour adhérer et s’inscrire aux randonnées. Et si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à nous contacter!

Téléchargez le programme du trimestre ou cliquez ci-dessous sur l’annonce de la randonnée qui vous intéresse pour avoir tous les détails de la sortie : description, rdv, etc…
Vous pouvez aussi vous inscrire à notre liste de diffusion pour recevoir chaque semaine par mail les informations détaillées des randonnées du week-end suivant.

Voir les archives de nos annonces de randonnées…

Samedi 24 octobre Sommet du Carton

A nouveau dans l’obligation de modifier notre programme suite aux dégâts provoqués par la tempête Alex et par conséquence l’accès impossible à la vallée de la Tinée alors nous avons choisi de nous rendre dans le secteur d’Annot et de la Colle Saint Michel.

Au programme le sommet du Carton altitude 2614 m. Pour l’ascension de cette montagne plusieurs départs sont possibles mais pour notre groupe ce sera Peyresq, petit village au bout du monde. En cette période de l’année le trajet routier offre des paysages qui sont des véritables plaisirs des yeux avec les couleurs d’automne.  » Mais pourquoi ne s’arrête t’on pas pour faire des photos? » « – Juste parce que notre journée est longue et que le couvre feu nous oblige un peu à contracter le temps »

Peyresq est le village type ou on a envie de se poser le temps d’un we juste pour profiter de cet endroit merveilleux. Le peu d’habitants sont encore endormis quand nous partons à l’assaut du Carton. Rapidement on s’élève au dessus des maisons à travers les pins sylvestre. Le paysage est varie et on débouche quelques encablures plus haut sur les premiers mélèzes aux couleurs d’or. A la sortie des mélézins et après la traversée d’une zone marno-calcaire une grande zone dégagée s’offre nous,nous sommes au plan du Riou occupé par les moutons en période d’estive, vue sur le Couradour, le Grand Coyer et aussi le Carton

Nous poursuivons ensuite avec le franchissement de deux ravins et une partie un peu plate pour arriver aux cabanes pastorale du Pasquier ou une petite halte est de rigueur avant la partie qui conduit la Baisse du Détroit. A nouveau une partie dans les marnos-calcaire ou il faut être un minimum vigilant et nous voici à 2472 mètres au col. A droite le Grand Coyer à gauche le sommet Carton.

Enfin plus que 142 mètres à parcourir pour atteindre le sommet du Carton. La haut c’est le top, vue sur les Ecrins, les sommets du Mercantour, les lacs de Lignin …….

Retour au collet pour le repas et une pause au soleil sans aucun vent, le bonheur. Le retour se fait par le même itinéraire et l’arrivée aux voitures à la nuit à la fin du jour. Une semaine plus tard nous devions être à nouveau confiné pour la saison 2.

Samedi 10 octobre 2020: Le Teillon

En ce frais samedi d’automne nous basculons dans les Alpes de Haute Provence pour profiter du soleil à Soleilhas. Oui, encore une fois ce village a tenu ses promesses et nous a offert un bon bol de lumière.

Du village nous prenons le temps de nous rappeler que le village ancestrale était situé là-bas perché à 1354m alors que le village actuel est lui une peu plus bas à 1100m et ce depuis 1640.

Nous débutons notre marche et rencontrons un groupe de chasseurs, c’est la saison de la palombe, nous échangeons de manière courtoise, tout va bien les chasseurs seront au col cet après-midi.

Nous commençons alors notre ascension de 800m pour aller au sommet. Le départ se fait dans une forêt qui a pas mal souffert d’une tempête l’année passée. Les arbres étant malades ils n’ont pas tous résisté à l’assault du vent. La balade devient donc un parcours d’aventure!

200m sous le sommet le paysage se dégage et nous entrons dans les pâturages. Nous décidons alors de former deux sous-groupes. Noémi achemine les contemplatifs directement au sommet alors que Damien fait un petit détour avec les sportifs pour leur faire dépenser quelques calories supplémentaires, nous nous rejoignons tous au sommet pour partager un moment de convivialité autour du repas. Mention spécial au gâteau maison de notre accompagnatrice préférée, le tout devant le spectacle du lac du Castillon et des ses couleurs fantasmagoriques.

Il est maintenant l’heure de redescendre. Au col nous croisons « nos » chasseurs ils font en sorte que nous puissions descendre en toute sécurité par un sentier raide qui justifie à lui seul le plus d’Altiplus!

Fatigués et contents de nos efforts, nous allons boire le verre de l’amitié au troquet du village et rentrons dans nos ménages. Certains nous disent avoir vu le loup… rêve ou réalité, nul ne le sait vraiment…

A très bientôt
TEXTE DAMIEN

Dimanche 30 août 2020 : Le Lac Vert

Pour cette dernière randonnée des vacances nous avons opté pour une valeur sure, le Lac Vert.

Après un départ tardif de la piste de Castérino pour passer après l’orage du matin nous avons cheminé d’un pas décidé sur le sentier du vallon de Valmasque. Il ne fallait pas montrer nos craintes car la sorcière des lieux gardait un oeil sur nous. Juste avant le verrou glaciaire nous avons fait une petite pause pour nous rappeler que le coin était jadis peu accueillant avec la Mesca, l’Inferno, le Trem, la Malédie ou même le Diable. Mais chez Altiplus nous ne craignons rien et avons décider de  gravir le ressaut qui gardait jalousement le Lac Vert.

Au lac, nous sommes descendus profiter des derniers instants des vacances sur une plage déserte bordée de rocher polis nous rappelant l’histoire glaciaire des lieux.

Plein d’énergie nous somme revenus par où nous étions arrivés car l’orage avait rempli de boue la tracé alternatif que nous aurions voulu prendre. Nous avons profité de notre retour dans la vallée pour faire le plein de fromages et boire le verre de l’amitié. Nous sommes prêts pour la rentrée! 

Samedi 08 août 2020 : Tour de la cime de Chanvrairée

Aujourd’hui nous sommes allés en direction de Castérino pour découvrir la cime de Chanvrairée.

Montée efficace par le sentier Bicknell, en honneur à ce grand monsieur des Merveilles, pour arriver sous le refuge de Fontanalba ou nous croisons Patricia (c’est bien ça?) qui nous rappel que nous sommes sur un site de haute intérêt archéologique. Nous montons alors d’un bon pas à la baisse de Valauretta ou nous sommes accueillis par un champ d’edelweiss. Nous allons au sommet et mangeons à l’abris du vent, protégés par une ruine militaire.

Descente tranquille où nous croisons des chamois qui nous narguent en faisant plusieurs aller-retour pour nous rappeler que même si nous somme sportifs  et que nous avons un grand coeur nous ne sommes pas des chamois!