Les prochaines randos…

Mis en avant

Vous souhaitez rejoindre le club de randonnée Altiplus? Retrouvez ici toutes les informations pour adhérer et s’inscrire aux randonnées. Et si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à nous contacter!

Téléchargez le programme du trimestre ou cliquez ci-dessous sur l’annonce de la randonnée qui vous intéresse pour avoir tous les détails de la sortie : description, rdv, etc…
Vous pouvez aussi vous inscrire à notre liste de diffusion pour recevoir chaque semaine par mail les informations détaillées des randonnées du week-end suivant.

Voir les archives de nos annonces de randonnées…

Dim 17 sept – chapelle saint jean baptiste par le cians

Il s’agit d’une de ces randonnée où l’on se souviens de l’été torride qu’on a tous passé, qu’il n’y a pas 3 semaines on suaient encore à grosse gouttes. On s’en souviens parce que justement c’est l’automne qui est là ce matin. Pratiquement rendu sur le plateau de Beuil, à l’amorce des georges humides d’un léger brouillard, il ne faisait vraiment pas chaud! Le chemin emprunté est bien connu des canyoneurs puisqu’il conduit dans le vallon de Challandre, célèbre canyon serpentant dans les roches rouges du secteur. Deux d’entre eux étaient d’ailleurs en préparation quand notre petit groupe a attaqué la montée.

Le sentier a paru très agréable à tous. Malgré le froid, nous avons assez rapidement rejoint le soleil qui n’aura jamais été très chaud non plus car le sentier est toujours resté très abrité par les frondaisons de multiples variétés d’arbres. Ce terrain particulier, tantôt calcaire, tantôt siciceux (pélites), offre une variété d’essences remarquable.

Après une longue montée, le panorama, déjà riche vers le sud jusque là, s’ouvre maintenant sur le Nord, le mont mounier mais aussi les hauts sommet de la Tinée nous saluent de loin. Débute alors une jolie balade de plateau calcaire, qui après nous avoir mené à la chapelle saint jean Baptiste (rénové au début des années 90, cet édifice est un lieu de pèlerinage actif en juin mais surtout un itinéraire de randonnée raquette classico-classique depuis les Launes) nous a laissé sur les hauteurs de Beuil, franchement tourner à droite pour redescendre abruptement dans le Cians.

Un magnifique parcours méconnu dans une ambiance automnale. A refaire pour sûr.

Randonnée dans le secteur de Frémamorte

Pour cette randonnée, nous avions réussi à obtenir l’autorisation de nous garer au col de Salèse ; ce qui permet en gagnant environ deux heures de marche, de pouvoir aller plus haut en altitude.

A partir du col de Salèse, point de passage historique entre la Tinée et la Vésubie, nous avons pris le chemin en direction du lac Nègre. Il remonte tranquillement dans une mélézin, où nous avons croisé un troupeau de vaches – élevage traditionnel dans ce coin du Mercantour.

Puis arrivés au Camp Soubran, au pied du Caïre Pounchu (le rocher pointu), nous avons bifurqué vers le col de Frémamorte. Ici ce sont des mouflons que nous avons observé, de loin, mais quand même bien identifiés grâce aux jumelles.

En progressant encore un peu, c’est le brouillard que nous avons rencontré ; lequel nous a accompagné jusqu’au col sur la frontière, où un courant d’air venant d’Italie, ne nous a pas permis d’y casser la croute. Tout le monde étant d’accord, pour dire que le sommet n’était pas accessible dans de telles conditions, nous avons vite pris le chemin de la descente.

De retour aux lacs de Frémamorte, la pause s’est imposée. Mais pas la sieste, car ce n’était pas la journée idéale pour se laisser aller au lâcher prise. Grâce à la rénovation du chemin, de bonnes marches nous ont sagement reconduits jusqu’au parking. Ce retour en début d’après-midi, nous a laissé le temps de nous attabler au gîte du Boréon, chez Nico, pour une bière ou un chocolat chaud.

A bientôt Jean Capitan

Balcon de Gelas 03/09/2017

Petite retour en image sur cette balade bien  sportive et « un peu » rocailleuse au Balcon de GELAS mais quelles récompense une fois arriver. Ce jour la le sommet et Balcon était prise  d’asseau mais cela n’a rien enlever de joie des participants.

Merci Gilles et Patrick pour les photos

A très bientôt Noémi

Circuit des lacs de Lausfert 03/09/17

Après avoir rejoint le sanctuaire de Sainte Anne de Vinadio, via le col de la Lombarde, nous avons commencé la randonnée en marchant sur un bon chemin construit par les militaires italiens (probablement au 19ème siècle) pour ravitailler les fortifications sur la ligne frontière.

Nous sommes d’abord passés par le lac de Sainte Anne, et par le pas de Tesina d’où part un chemin en balcon, en partie taillé directement dans la roche. Des grimpeurs l’empruntent aussi pour rejoindre des voies d’escalade assez aériennes.

Nous avons ensuite rejoint la frontière au col du Saboulé. Cette frontière date seulement de 1947, et paraît aujourd’hui bien factice par rapport à l’ambiance européenne qui règne sur le chemin. La vue est très belle sur les deux versants du massif, mais un petit vent froid nous pousse à continuer vers le soleil.

Nous arrivons en vue du 1er lac de Lausfert, bien à l’étroit entre la paroi et le verrou glaciaire qui lui sert de barrage. Le soleil y est bien présent, et nous invite à y faire la pause pique-nique. Pas seulement, puisque la plupart des participants en profitent pour faire aussi une petite sieste réparatrice.

Nous repartons sur le coup de treize heures, pour continuer sur ce très beau chemin militaire, qui nous permet de repasser côté italien de la frontière, en passant par le 2nd lac de Lausfert, avant d’entamer la descente sur le sanctuaire. Nous y surprenons deux jeunes bouquetins bien accrochés dans un couloir raide, où ils broutent tranquillement.

Le retour au sanctuaire se fait par de bons lacets, par lesquels de plus en plus de personnes s’acharnent à monter pour faciliter leur digestion. A l’arrivée, le parking est d’ailleurs bien rempli. La montagne a encore fait le plein !

Merci Sandie pour les photos

A bientôt Jean Capitan